Revue de presse 2011 du Groupe 25 Images - Avril 2012

La place du réalisateur en question au cours de cette année 2011.

Revue de presse 2011 du Groupe 25 Images
Revue de presse 2011

Revue de presse 2010 du Groupe 25 Images - Avril 2011

L'organisation de France Télévisions et la non programmation au coeur de cette revue de de presse 2010.

Revue de presse 2010 du Groupe 25 Images
Revue de presse 2010

Revue de presse 2009 du Groupe 25 Images - Décembre 2009

Une année sous le signe du Placement de produits !

Revue de presse 2009 du Groupe 25 Images
Extraits de presse 2009

Revue de presse 2008 du Groupe 25 Images - Décembre 2008

Une année chargée en événements audiovisuels !

Revue de presse 2008 du Groupe 25 Images
Extraits de presse 2008

Revue Aréa - Mai 2005

Personne ne regarde la télévision sauf le public.
À la télévision, la fiction est aujourd’hui, par principe, l’objet du mépris persistant des maîtres à penser, des décideurs et en tout cas des politiques, pour qui c’est au cinéma, au théâtre, au musée, au cirque, n’importe où, mais surtout pas à la télévision, que l'on rencontre la création.
C’est pour lutter contre ce laminage et pour rappeler sans cesse notre rôle de créateurs, en tant que réalisateurs à la télévision,que nous avons fondé le Groupe 25 images.

Revue Aréa
ARTICLE AREA

Revue Esprit - Créer des fictions pour la télévision - Mars 2003

Table ronde avec Hervé Baslé, Luc Béraud, Caroline Huppert, Roger Kahane, François Luciani, Philippe Triboit
Esprit – Notre rencontre a pour but de dresser un panorama de la situation de la création et de la production de fictions télévisées en France.
Il n’est en effet pas facile à un observateur extérieur de comprendre le système de relations qui sous-tend la production de films télévisés, le rapport des chaînes aux producteurs, des producteurs aux réalisateurs, des réalisateurs aux scénaristes. Si l’on veut partir d’un élément comparatif, il semble que la part réservée à la fiction dans la production française soit assez faible par rapport aux autres pays européens.

Revue Esprit - Créer des fictions pour la télévision
Esprit - Table Ronde Mars 2003

Revue Esprit - Les géomètres et les saltimbanques - Mars 2003

Un regard sur la fiction télévisuelle en France, aux États-Unis, en Allemagne et en Grande-Bretagne par Maurice Frydland
QU’EST-CE QUE la télévision ? un meuble ? un robinet à images ? un moyen de transmission ? Probablement tout cela à la fois. Mais c’est surtout le vecteur culturel le plus important de cette fin de XXe siècle et du début du XXIe. Je m’explique. Vous habitez en France une souspréfecture de 30 000 à 40 000 habitants : pas de campus universitaire, les villes les plus importantes autour de 80 000 habitants sont à plus d’une heure de voiture… Question : comment allez-vous vivre votre culture au quotidien ?

Revue Esprit - Les géomètres et les saltimbanques
Esprit - Les géomètres et les saltimbanques

Télévision : service pub ou service public ? - Janvier 2002

Conférence de presse au Fipa - 25 janvier 2002 - 
SACD, SCAM, SRF avec le soutien des organisations professionnelles d’auteurs : ADDOC, GROUPE 25 IMAGES, UGS.
En quelques mois, le cadre législatif et réglementaire de la radiodiffusion a été réaménagé. Se sont succédés : la loi du 1er août 2000 sur la liberté de communication, le décret du 9 juillet 2001 définissant les obligations de production des chaînes publiques et privées ; la reconduction des autorisations et les nouvelles conventions de TF1 et M6 publiées le 21 novembre; les contrats d’objectifs et de moyens des chaînes publiques en cours d’adoption et leurs cahiers des charges qui devraient être connues en janvier 2002.
A qui profitent ces nouveaux textes? Il est tentant de dire aux plus puissants, dans le rapport de force le plus souvent déséquilibré entre auteurs, diffuseurs et producteurs.
Faisant état du manque à gagner généré par la nouvelle loi du fait de la suppression des parts coproduction ou de la réduction de la durée des droits introduites par le décret du 9 juillet, les télévisions privées sortent effectivement grandes gagnantes de la partie qui s’est jouée pendant cette période : M6 abaissant l’ensemble de son obligation d’investissement de 20 à 18 % et de moitié le niveau des investissements destinés à la production française inédite; TF1 révisant également à la baisse ses obligations en faveur des oeuvres d’expression originales françaises en première diffusion.

Texte service pub